BELAD JEBALA

La terre et ses hommes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dossier "les Master Musicians of JAJOUKA"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mediterraneus
JE
JE
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Dossier "les Master Musicians of JAJOUKA"   Mar 21 Mar 2006 - 9:33

The Master Musicians of Jajouka

A une centaine de kilomètres au sud de Tanger, la petite ville (Dechar) de Jajouka, située dans les montagnes du Rif marocain, abrite le tombeau du saint islamiste Sidi Ahmed Sheikh, mais aussi la confrérie des musiciens de Jajouka. Pendant des siècles, ceux-ci officièrent à la cour royale ; mais ils durent retourner dans leurs montagnes à l'arrivée des colons européens. Leur art, auquel on attribue des vertus de guérison, est ancestral, et prend sa source dans la Perse antique. Lancinante et mystérieuse, la musique des Master Musicians of Jajouka est basée sur les sons du hautbois arabe, (la ghaïta), de la flûte de bambou (la liara) et du gumbri. Les modulations répétitives et monocordes, qui se déroulent des heures durant, mènent inévitablement à la transe. Sollicités pour les mariages, les naissances et les circoncisions, les musiciens de Jajouka auraient pu n'être que les interprètes d'une des nombreuses musiques rituelles qui se perpétuent de par le monde, si une poignée d'artistes anglo-saxons n'avaient fait leur découverte dans les années cinquante.Attirés par la douceur de vivre, l'exotisme tempéré, le coût peu élevé de la vie et, sans doute, la qualité du kif, de nombreux intellectuels prenaient à cette époque leurs quartiers d'été au Maroc. L'écrivain Paul Bowles s'était établi à Tanger et recevait les visites de Timothy Leary, le théoricien du psychédélisme, de l'inventeur du cut-up le romancier William Burroughs, et du peintre Brion Gysin. Curieux et amateurs d'expériences extrasensorielles, ils ne purent qu'être séduits par les sons hypnotiques joués sur les contreforts du Rif. En 1968, Gysin emmène Brian Jones à Jajouka pour assister à une fête religieuse. Le guitariste, alors fraîchement congédié des Rolling Stones, s'enthousiasme pour cette musique spirituelle et enregistre plus de sept heures de bandes. Malgré le décès, quelques mois plus tard, de la star anglaise, le disque "Brian Jones presents : the pan pipes of Jajouka" sort en 1972 et fait découvrir la magie de cette musique au monde occidental. Les touristes affluent à Jajouka où le groupe organise, chaque année, un festival nommé "the pipes of pan at Jajouka". En 1973, le saxophoniste de free jazz américain Ornette Coleman enregistre plus d'une vingtaine d'heures de musique avec la confrérie dirigée par Hadj Abdesalam Atar. Si, de cette collaboration, seul un morceau apparaît dans l'album "Dancing in our head", il n'est pas exclu que ces enregistrements soient un jour édités.En 1980, les musiciens de Jajouka se produisent avec succès à travers l'Europe. Au décès de leur chef en 1982, c'est son fils Rachid Atar qui reprend le groupe en main. En 1989, Mick Jagger, sur les traces du passé de son groupe, se rend au Maroc pour enregistrer un titre avec les Master Musicians pour les besoins de l'album des Rolling Stones "Steel Wheels". En 1992, lors de l'adaptation cinématographique du roman de William Burroughs "Le festin nu", il parut tout naturel à Ornette Coleman et Howard Shore de collaborer avec ceux que Burroughs avait qualifiés de "groupe de rock de 400 ans d'âge". A peu près à cette époque, alertés par l'écrivain qui pensait les voir jouer à Dublin, ils se sont aperçus qu'un promoteur irlandais avait monté une formation de musiciens marocains portant leur nom. A la fin des années 90, Rachid Atar s'installe un temps à New York où il rencontre et travaille avec des artistes aussi différents que les bruitistes Sonic Youth, le guitariste Arto Linsday , et le sorcier de la basse Bill Laswell. Ce dernier descendra à Jajouka pour enregistrer un album avec le groupe. En 1999, ils refont équipe avec Ornette Coleman et donnent de nombreux concerts à travers le monde. Plus tard, cette même année, les maîtres musiciens de Jajouka rencontrent le joueur de tabla et producteur de musique électronique Talvin Singh. La rencontre entre les deux univers donne lieu à un magnifique album, où les morceaux traditionnels cohabitent harmonieusement avec les morceaux électroniques. Le musicien indien est à l'aise avec cette musique proche de celle de ses ancêtres et les Marocains se sentent naturellement familiers avec les boucles électroniques répétitives. Gageons que ce nouvel album permettra aux Master Musicians de rencontrer un nouveau public et les aidera à réaliser un de leurs vœux les plus chers : remettre sur pied le festival "the pipes of pan at Jajouka".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mediterraneus
JE
JE
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Dossier "les Master Musicians of JAJOUKA"   Mar 21 Mar 2006 - 9:37

The Master Musicians of Jajouka

S'ils jouent une des musiques les plus veilles au monde, ils sont aussi, avec Ravi Shankar, parmi les premiers musiciens à avoir tenté le rapprochement des cultures orientales et occidentales.



Ce site est en anglais , y'a une traduction en francais de ce site voici comment vous pouvez l'avoir: entrez dans google Arrow jajouka Arrow Cliquez sur "Traduire cette page" et voilà JAJOUKA afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mediterraneus
JE
JE
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Dossier "les Master Musicians of JAJOUKA"   Mar 21 Mar 2006 - 9:59

JAJOUKA

Danser pendant des heures et des heures jusqu'à tout oublier, c'est rentrer en transe. Dans les raves on la recherche par tous les moyens. Qu'elle soit dépassement de soi-même ou extase mystique, la plupart du temps c'est la musique qui permet d'accéder à la transe.
Au Maroc, il existe des traditions millénaires des musiques qui mènent à la transe. Des traditions qui ont toujours hypnotisé l'Occident.
En 1968, les Rolling Stones ont fait un pèlerinage à Jajouka. Ils marchaient dans les pas de musiciens de jazz américains comme Ornette Coleman ou Archie Shepp. L'ancien guitariste des Stones, Brian Jones, a enregistré un album avec la légendaire "confrérie" des musiciens de Jajouka.
Depuis 2000 ans, ces bergers se rassemblent chaque année pour jouer leur musique et entrer en transe. Une tradition qui a fasciné les auteurs de la beat generation comme William Burroughs qui décrivait les Jajoukas comme étant un groupe de rock vieux de 4000 ans. La tradition se perpétue de père en fils.

Pour en savoir plus:
http://www.arte-tv.com/tracks/19990305/ftext/jajouka.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophos
JEBIL
JEBIL
avatar

Nombre de messages : 1515
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Dossier "les Master Musicians of JAJOUKA"   Lun 14 Déc 2009 - 14:44

On parle de Jajouka dans le blogue d’Interzone
http://isabellebaudron.blog.lemonde.fr/

Les Maîtres Musiciens de Joujouka: annonce les dates du festival des 4/5 juin 2010 :
http://interzone-news.blogspot.com/2009/10/dates-announced-master-musicians-of.html

_________________
"Il faut démolir l'édifice de ton orgueil. Travail effrayant" (Ludwig Wittgenstein, Remarques mêlées)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jebala.forumculture.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier "les Master Musicians of JAJOUKA"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier "les Master Musicians of JAJOUKA"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dossier entrée Master 2 Pro psycho de la santé
» Dossier Paranormal : "Les ovnis et le pouvoir"
» dès la L1 apparemment, le master 2 se prépare.
» Dossier IV "Des animaux et des hommes"
» Numéro 23 - Dossiers Surnaturels - "ils ont des dons extraordinaires"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BELAD JEBALA :: LE PEUPLE JEBALA :: PATRIMOINE CULTUREL :: MUSIQUE-
Sauter vers: